ENR et pile à hydrogène pour propulser un ferry

Un ferry propulsé grâce à une pile à hydrogène capable de stocker l’électricité produite par les énergies renouvelables pourrait relier l’île d’Ouessant au continent d’ici 2020.

bateau - hydrogene - barillec marine Barillec Marine, une entreprise de VINCI Energies spécialisée dans la conversion et la gestion d’énergie à bord de navires, travaille à un projet innovant : utiliser une pile à hydrogène pour stocker l’électricité produite par des énergies renouvelables (ENR) et la redistribuer à un navire en mer. Surnommé « Nøé », pour « navire zéro émission », ce ferry de 35 m disposera de 4h d’autonomie.

La pile à hydrogène : stocker puis redistribuer l’énergie provenant des ENR

Stocker le surplus d’énergie provenant des énergies renouvelables, par exemple d’une hydrolienne, est un problème récurrent auquel cette idée répond. Deux piles de 1 MW, en cours de développement, seraient utilisées sur le ferry, permettant une propulsion de 300 kW.

Un prototype de bateau sera également réalisé : « Ce sera un demi-bateau, qui nous permettra de simuler l’ensemble des futurs composants de la machine et le local hydrogène », précise Maurice Buttet, chef d’entreprise de Barillec Marine. « L’idée est de tester la réactivité des piles, leur dégagement de chaleur et comment on pourrait éventuellement la récupérer, la conduite et les avaries. Cela permettra aussi d’accompagner toute la formalisation réglementaire ». Avant la mise en service prévue en 2020, la pile sera également mise à l’épreuve afin de tester sa marinisation, c’est-à-dire son adaptation à l’eau de mer, par exemple concernant sa résistance au sel.

Sur ce projet, Barillec Marine travaille en partenariat avec d’autres entreprises : Coprexma, Piriou, Symbio Fcelle, l’Ecole Nationale Supérieure Maritime et Pen Ar Bed. « Nous ne sommes pas constructeurs mais plutôt architectes de solutions. Nous assemblons des « briques », c’est-à-dire des équipements de fournisseurs que nous choisissons soigneusement, nous les adaptons et créons un système optimal, en nous appuyant beaucoup sur le software, dont la maîtrise est une des clés principales pour les économies d’énergies du bord », explique Maurice Buttet. L’entreprise appartient au réseau Actemium, la marque de VINCI Energies dédiée à l’industrie.