Charlotte Lepré, responsable administratif et comptable, Actemium, France

Charlotte LEPRE_Dès ma deuxième année de DUT en gestion des entreprises et des administrations, j'ai commencé à travailler en alternance dans l’une des entreprises de VINCI Energies. J’ai poursuivi ce mode de fonctionnement pendant mes trois années en école de management, mais en changeant d’entreprise au sein du Groupe. Durant mes années d'alternance, j'ai beaucoup appris. Très vite, on m'a confié des missions à responsabilités. Je pense que peu d'entreprises m'auraient offert de telles opportunités. Après l’obtention de mon diplôme, j’ai été embauchée en CDI comme responsable administratif et financier (RAF) chez Roiret Expo.

Je suis ensuite partie travailler 2 ans sur le projet de l’autoroute A89, toujours au sein de VINCI Energies. Je me suis occupée de la gestion administrative et comptable, j’ai fait le lien entre les sociétés partenaires, etc… Travailler sur un grand projet est une vraie aventure humaine ! Une seule équipe est entièrement dédiée au projet, le lien entre les membres n’a rien à voir avec celui, plus habituel, en entreprise. J’étais très proche du terrain : j’allais toutes les semaines sur le chantier, les échanges avec les collaborateurs sont plus importants mais c’est également plus technique. Je n’avais jamais travaillé sur un grand projet et ne connaissais pas le métier des infrastructures autoroutières. J’ai tout appris en interne grâce à mes collaborateurs et aux formations à l’Académie. C’était une belle opportunité !

Quand le chantier s’est terminé, j’ai rejoint Actemium à Lyon. Mon métier au quotidien ? J’ai en charge la partie comptable, financière, fiscale, juridique et sociale de la société et je dirige une équipe de 4 personnes. Dans mon métier, il faut beaucoup de polyvalence et de rigueur : pouvoir passer d’un sujet à un autre, avoir un bon relationnel et surtout être à l’écoute des collaborateurs. Mon poste est très complet, mais trop souvent réduit à sa partie comptabilité ! Etre RAC, c’est aussi, être au cœur du circuit décisionnel, être le premier conseiller du chef d’entreprise sur les sujets sociaux, avoir l’esprit agile et éveillé car vous êtes le "contrôleur de gestion de l’entreprise" et enfin être créatif pour composer entre les principes comptables et administratifs et la réalité de l’entreprise et des opérationnels. C’est le contact avec les collaborateurs qui me plaît, ce qui donne de la valeur à mon poste.