La maintenance prédictive dans l’industrie 4.0

« Mieux vaut prévenir que guérir » est également vrai dans l’industrie ! Prévoir et anticiper les pannes et défaillances est essentiel dans ce secteur très compétitif. Mais comment faire pour prévoir l’avenir ?

« La maintenance au début de ma carrière se résumait plutôt à ce type de phrase : ‘’je pars vite dépanner pour que la production redémarre‘’ », explique Laurent Fontaine, responsable d’affaires chez Actemium. Depuis, la maintenance dans le secteur de l’industrie a connu des évolutions majeures.

La maintenance corrective, effectuée après la détection d’une panne ou lorsqu’il faut remettre une machine en état, a peu à peu laissé la place à la maintenance préventive. A intervalles réguliers ou selon des critères définis à l’avance, un « contrôle technique » est effectué. Avec la maintenance prédictive, la détection des pannes passe encore un nouveau cap. Des capteurs permettent de réviser les équipements suivant leurs conditions réelles d’utilisation. L’analyse des données provenant des systèmes de surveillance permet de déterminer les facteurs de probabilité d’un défaut. On peut donc prévoir une panne et l’entretien d’une machine. L’arrêt de production non planifié est ainsi évité, permettant aux industriels d’augmenter leur productivité.

Industrie 4.0 : des outils pour prévoir l’avenir ?

Plusieurs outils accompagnent les capteurs dans la surveillance des machines. On dénombre ainsi :

  • La Gestion de la maintenance assistée par ordinateur (GMAO) : cet outil permet de prévenir les pannes, et ainsi d’éviter l’arrêt imprévu d’une ligne de production pour qu’elle soit réparée. Les informations données aident à la prise de décision.
  • Les logiciels de supervision : ils affichent les incidents en temps réel et peuvent aider à la maintenance. Par exemple, s’ils sont connectés aux logiciels de GMAO, ils permettent de déclencher un ordre de maintenance en cas de remontée d’un défaut sur un produit.
  • La commande numérique : utilisée pour programmer et conduire les machines-outils, elle permet également d’analyser des données provenant des moteurs afin d’informer sur leur état de dégradation et donc de prévoir leur remplacement.

Ces outils permettent aux hommes de contrôler, surveiller et réparer les machines à distance.

La maintenance industrielle par VINCI Energies

La marque experte des process industriels chez VINCI Energies, Actemium, participe à la maintenance prédictive au cœur des process de production des usines connectées.

VINCI Facilities intervient également pour assurer la maintenance multitechnique, le multiservice et le facility management sur les sites industriels.