Nouvelle-Zélande, un nouveau projet signé Omexom 

Sur l’île du Sud du pays, les équipes d’Omexom ont terminé les travaux du projet Clutha Upper Waitaki Lines (CUWLP), débutés en janvier 2021. En augmentant la résilience du réseau électrique dans cette zone, le CUWLP facilitera le développement des énergies renouvelables et la réduction des émissions de gaz à effet de serre de la Nouvelle-Zélande.

Les énergies renouvelables représentent plus de 80% de la production énergétique du pays, ce qui rend la Nouvelle-Zélande très dépendante des conditions météorologiques. De fait, les nombreux lacs de stockage hydroélectriques ont une bande de fonctionnement relativement petite et ne peuvent stocker qu’environ 4 000 GWh lorsqu’ils sont pleins.

Omexom, la marque de VINCI Energies spécialisée dans les domaines de l’électricité et du gaz, a participé à la rénovation de la ligne de transmission afin d’augmenter cette capacité de stockage.

Un réseau plus résilient permettra d’améliorer l’approvisionnement en électricité de la région du Southland pendant les périodes de sécheresse. Aussi, ce projet va créer les conditions techniques nécessaires pour que la plus grande centrale hydroélectrique de Nouvelle-Zélande, Manapouri, puisse, à terme, être intégrée au réseau électrique national.

“La rénovation de la ligne de transmission s’est conclue sur un excellent bilan en matière de sécurité et en avance sur le programme »


Phil Patrick chef de projet chez Electrix (Omexom en Nouvelle-Zélande).

Les équipes de câblage d’Electrix ont remplacé le conducteur électrique unique par phase par deux conducteurs par phase, une opération connue sous le nom de duplexage, afin d’augmenter la capacité de cette ligne de transmission d’environ 600 MW actuellement à environ 1000 MW.

Le projet s’est achevé fin mars 2022.